Les ateliers > Atelier 2 : comment innover aussi dans la communication de notre objet d’étude ?

Animateur: Jean-Luc Probst

Présentation extraite du texte de cadrage

L’objet central de nos recherches est la surface des continents, cette fine pellicule qui enveloppe notre planète Terre et va de la basse atmosphère jusqu’au substratum géologique, regroupant une grande diversité de milieux (air, eaux, neige, glaciers, sols, sous-sols, karst, sédiments, tourbes, lacs, estuaires, zones côtières, sources, rivières et fleuves, zones humides…) au sein desquels se développent une non moins grande diversité d’organismes vivants.

Cette diversité des milieux physiques et des milieux vivants induit l’existence de très nombreuses interfaces – entre milieux physiques et entre milieux physiques et milieux vivants – qui constituent souvent des objets d’étude en soi. Cette complexité, et le fait qu’elle conditionne largement la vie sur terre, ont récemment fait émerger un nouveau concept, celui de Zone Critique, qui est une autre manière de qualifier notre objet central d’étude.

Contributeurs: Jean-Luc PROBST, Bruno LATOUR, Thierry LEBEL

Télécharger le texte de cadrage ici

Voir les contributions: à venir

 

Atelier_2.jpg

Personnes connectées : 1